Journal des Infirmiers

Le DIU “Soigner les soignants”

Le diplôme inter-universitaire “Soigner les soignants” ouvre ses candidatures pour l’année universitaire 2023-2024. Son objectif principal est d’aider, d’accompagner et de prendre en charge les professionnels de santé en difficulté avérée ou potentielle. Edern Perennoù, président du Conseil régional de l’Ordre des infirmiers de Bretagne ainsi que membre du comité scientifique des Journées des Infirmiers de Rennes, lors de la création de ce diplôme, revient sur les enjeux de cette initiative qui émerge du terrain.

“Soigner les soignants”

“Prendre soin de soi et de ses collègues, ça se travaille”, affirme la page d’inscription du site universitaire. Cette phrase fait référence à un constat établi selon lequel les professionnels de santé ne prennent pas suffisamment soin d’eux-mêmes. En raison de leur connaissance des maladies et des effets secondaires des médicaments, ils ont tendance à craindre le pire et préfèrent ignorer leurs propres problèmes de santé, observe Edern Perennoù. Pour fournir les soins nécessaires à ceux qui en ont besoin, un parcours spécifique a été initié en Bretagne.

Aide aux professionnels de santé en détresse Imaginé par l’Ordre des médecins bretons et soutenu par les autres professions de santé ainsi que par l’Assurance maladie, le dispositif visant à aider les professionnels de santé en souffrance comprend des visites médicales anonymes et gratuites, un recensement des équipes capables d’accueillir des soignants présentant des troubles psychiatriques, ainsi que la création d’une plateforme d’appel et de soutien.

Les différents ordres professionnels ont décidé de lancer cette plateforme au niveau national. La volonté de proposer une formation spécifique et de créer le DIU “Soigner les soignants” s’inscrit dans cette dynamique. L’Ordre national des infirmiers participe d’ailleurs au financement de ce diplôme afin de permettre à nos collègues de suivre cet enseignement, ajoute Edern Perennoù. Le programme comprend quatre modules en présentiel, des audits de pratique, ainsi que la rédaction et la soutenance d’un mémoire. Il a été conçu pour mieux accompagner nos pairs en difficulté en tenant compte des spécificités de nos professions.

Multiples formes de souffrance

Après deux ans de crise sanitaire, il est évident que la fatigue et la souffrance psychologique se multiplient. Les infirmiers travaillant dans les services d’urgence ont vu des personnes mourir rapidement sans comprendre ce qui se passait, explique Edern Perennoù. Cette période longue et épuisante a eu des conséquences qu’il faudra réparer. De plus, les formations initiales ne mettent pas toujours assez l’accent sur la bonne distance entre le soignant et le patient. Beaucoup d’infirmiers perdent cette distance et acceptent, par exemple, de répondre aux appels de leurs patients pendant leurs jours de repos. Or, nous avons besoin de cette bulle pour nous protéger. Au cours des derniers mois, l’Ordre a reçu de plus en plus de demandes d’expertises en état pathologique suite à des signalements de la part de patients ou d’autres professionnels. De nombreux soignants sont épuisés.

Le poids des difficultés financières

Chez les infirmiers libéraux, la détérioration de la santé physique et mentale trouve aussi ses origines dans des difficultés financières croissantes. De plus en plus d’infirmiers doivent organiser eux-mêmes la garde de leurs enfants faute de moyens. Les professionnels libéraux ont subi des pertes financières suite à la mise en place des forfaits jours. Nos collègues travaillant dans les structures médico-sociales perçoivent une rémunération légèrement supérieure au SMIC malgré un niveau d’études équivalent à un Bac +3. Notre qualité de vie diminue progressivement. Sur le plan psychologique, cela a un impact significatif. Le conflit entre nos valeurs personnelles et les valeurs de la profession, présentée comme le summum du don de soi, explique également le nombre élevé de démissions et de réorientations. Cette situation difficile et les perspectives sombres qui en découlent rendent ce DIU “Soigner les soignants” incontournable pour formaliser un accompagnement qui a pris une dimension particulière.

Rendez-vous sur www.journeesdesinfirmiers.fr pour rencontrer Edern Perrenou aux Journées des Infirmiers de Rennes les 20 et 21 juin à la Faculté de médecine de Rennes !

Laisser un commentaire