Journal des Infirmiers

“Je vous vois plus que ma famille”… Bien plus que médical, le métier d’infirmière libérale est social

En tant que profession médicale à contact direct, être infirmière libérale offre l’opportunité de tisser des liens profonds avec les patients. La Rep a suivi une infirmière lors de sa tournée dans l’agglomération de Montargis, découvrant ainsi le quotidien de cette professionnelle de la santé.

Alors que la majorité du monde dort encore dans l’obscurité de la nuit, une infirmière à domicile démarre sa voiture pour entamer sa tournée. Exerçant depuis 2008 dans la région de Montargis, elle se considère humblement comme une “infirmière lambda, pas la peine de parler de moi.”

Le trajet se déroule sans encombre malgré le manteau blanc de neige qui recouvre le paysage nocturne. Plus de 100 kilomètres seront parcourus, démontrant que même les conditions météorologiques n’entravent que légèrement sa mission.

© Jeffrey Charpentier

La première étape de la journée conduit l’infirmière à Jeanne, une femme centenaire réveillée avec soin. Malgré les défis de la mémoire due au temps, Jeanne s’inquiète d’abord du bien-être de son infirmière : “Comment vont vos enfants ? L’école se passe bien ?” Un sourire s’esquisse sur le visage de la vieille dame, témoignant de l’importance de ces visites matinales.

Le rythme rapide de la journée ne laisse guère de temps pour des conversations prolongées. Chaque patient, à travers des échanges de mots pendant la prise de médicament ou le changement de pansement, trouve un instant de connexion. Un vieil homme actif reçoit des conseils de prudence en raison de la neige : “Faites bien attention en allant acheter votre pain, ça glisse dehors.”

Le métier d’infirmier libéral ne se limite pas à la prestation de soins physiques ; il s’ancre profondément dans le social et l’échange. Céliane, une retraitée diabétique, témoigne de l’importance de ces visites quotidiennes : “Vous êtes la seule à me rendre visite tous les jours. Je vous vois plus que ma propre famille.”

Une autre facette de l’isolement se révèle à travers le cas d’un jeune homme sans papiers, également diabétique. La barrière de la langue persiste, mais la confiance entre l’infirmière et le patient transcende ces obstacles.

Le dialogue constant avec les patients crée un lien de confiance essentiel. Alors que des questions politiques telles que la suppression éventuelle de l’aide médicale d’État suscitent des interrogations, le dialogue entre l’infirmière et les patients devient un élément rassurant. La communication joue un rôle clé, que ce soit pour rassurer une patiente opérée d’un cancer du sein ou pour accompagner un jeune homme face à l’incertitude de sa maladie chronique.

Ainsi, être infirmière libérale va au-delà de l’acte médical, créant des liens humains et contribuant à la confiance essentielle dans la relation de soin.

Laisser un commentaire