fbpx

Maisons de retraite en France : un aperçu des enjeux de la maltraitance des personnes âgées

Cet article a pour but de traiter de la maltraitance des personnes âgées notamment dans les EHPAD

Les enjeux des maisons de retraite en France

La France est l’un des pays les plus développés au monde, avec une espérance de vie élevée et une faible mortalité infantile : depuis les années 40 nous avons « gagnés » 13ans  de vie. Cependant, question de la qualité de vie en vieillissant en est tout autre. La proportion de personne âgée dans la société augmente chaque année. Cela signifie que de plus en plus de personnes vivent dans les résidences seniors, des maisons de retraite ou des centres de soins pour personnes âgées.

La population de ces EHPAD a tellement augmenté qu’elle représente désormais 6% de la population française totale ! Le défi du sujet de la vieillesse concerne autant l’organisation et accueil dans ces maisons de retraite que trouver des solutions pour garder leurs résidents heureux et en bonne santé tout en les protégeant des abus ou de la négligence.

Les raisons de la maltraitance des personnes âgées dans les maisons de retraite Comment arrivons- nous à la situation de la maltraitance dans les ehpad ?

La maltraitance des personnes âgées est une préoccupation croissante dans le secteur des maisons de retraite. Parfois il est difficile de déterminer si l’aîné est maltraité ou non en raison de sa déficience cognitive. Il n’est pas anodin de rappeler que grâce au dépistage précoce et augmentation de la durée de la vie moyenne le nombre de démences augmente aussi en proportion. Par exemple, 1 cas de démence d’Alzheimer est déclaré toutes les 3 minutes et le nombre des personnes atteints va doubler d’ici 20 ans. Les difficultés du maintien à domicile, épuisement des aidants naturels et peu de place dans les structures adaptées sont des paramètres complexifiant la situation globale.

La maltraitance physique et la négligence des personnes âgées dans les maisons de retraite sont un problème majeur depuis des décennies. La course à l’économie du matériel et personnel, alourdissement d’état de santé amènent à des situations difficilement imaginables sur le plan humain. Les statistiques sur la maltraitance des personnes âgées montrent que les agresseurs utilisent souvent des méthodes qui ne laissent aucun signe extérieur de blessure. Il est donc difficile d’identifier si un aîné a été maltraité sans avoir une sorte de preuve, comme un rapport médical.

Voici les méthodes que les abuseurs peuvent utiliser :

– Isolement de la famille et des amis,

– Isolement du monde extérieur,

– Modifications du plan de soins ou des besoins de soins,

– Médication forcée, ou la menace de la force.

Tout ses points ont été mis en évidence devant le grand public durant la crise sanitaire. Mais quelle est la bonne solution ? Protection contre le virus par isolement dans la chambre d’EHPAD avec en conséquence un glissement de la santé mentale à la vitesse grand V est – elle vraiment bénéfique ?

Quelles sont les solutions pour prévenir la maltraitance des personnes âgées ?

La maltraitance des personnes âgées est un problème croissant dans notre société. La réflexion sur la négligence, l’exploitation ou la maltraitance d’une personne âgée est sur table.

Pour résoudre ce problème, nous devons trouver des solutions. Il existe de nombreuses stratégies qui peuvent être utilisées pour réduire la maltraitance des personnes âgées. Ceux-ci inclus :

– Fournir des ressources aux familles qui ont besoin d’aide et accompagnement pour les soins

– Créer une culture de sensibilisation et de compréhension, sensibilisation aux sujets de grand âge.

– Mettre en place plus de programmes communautaires qui soutiennent les aînés et les aidants naturels.

– Élaborer des politiques qui protègent les personnes âgées contre la maltraitance. La 5 eme branche « Vieillesse » doit avoir le jour pour répondre aux besoins.

– Offrir des ressources aux familles qui ont besoin d’aide pour les soins.

Les travailleurs sociaux peuvent fournir un système de soutien aux membres de la famille et offrir des conseils sur les stratégies de prévention de la maltraitance des personnes âgées. Ils sont également en mesure d’aider les familles à améliorer leurs compétences en matière de soins. Malheureusement le nombres le peu d’assistants sociaux croule sous les demandes.

Il existe une hotline nationale qui peut être jointe au 3977 pour toute personne impliquée dans les soins d’une personne âgée ou de toute autre personne. Ils peuvent aider à se connecter avec des ressources locales qui sont spécifiques aux besoins de l’individu et fournir des informations sur la prévention de la maltraitance des personnes âgées, le signalement, les droits légaux et les recours. Il existe également d’autres lignes d’assistance téléphonique qui couvrent des domaines tels que l’exploitation financière, la négligence, l’autonégation.

Les questions d’accompagnement des personnes vulnérables dont les personnes âgées font partie reste une des préoccupations de la société et des politiques internes de notre pays.

M.Nobre

Laisser un commentaire

En poursuivant votre navigation, sans changer les paramètres de votre navigateur, vous acceptez l'utilisation de cookies pour garantir une bonne expérience sur notre site.