La peur de l’abandon est un sentiment avec lequel il est difficile de vivre au quotidien. Repli sur soi, agressivité, anxiété… Cette crainte ruine les relations amoureuses, amicales, familiales ou encore professionnelles de celles et ceux qui en souffrent. On l’appelle peur, sentiment, blessure, ou syndrome, selon aufeminin.fr. En effet, la dépendance affective découle souvent d’un manque d’amour qui vient en général de notre milieu familial, ce qui a créé une blessure : la peur de l’abandon.L’abandon peut être un traumatisme.  

Accepter d’être imparfait

On souffre d’être imparfait. En tant qu’être humain, il faut accepter le fait d’être imparfait. Nous pouvons choisir ce qu’il faut être ou pas. On peut choisir qui on veut devenir. Au fur et à mesure, on va avancer avec nos expériences. Quand on est abandonnique, c’est surtout de ne pas s’aimer, on a un besoin, et on manque de confiance en soi. Voir quelque chose qui nous fait mal nous fait prendre conscience sur nous-même. Au quotidien, la peur de l’abandon se traduit par un état permanent d’angoisse, des relations compliquées, inadaptées, et parfois conflictuelles, un état de tristesse ou de dépression, une jalousie excessive et un besoin de possession des autres. 

Améliorer la confiance en soi

Pour surmonter la peur de l’abandon, il faut améliorer sa confiance en soi et croire en ses qualités, apprendre à aimer la solitude, améliorer l’image de soi, apprendre à mieux gérer ses émotions et avoir confiance en l’autre. Le problème du dépendant affectif est qu’il demande à l’autre de nous dire qu’il nous aime, alors que vous ne vous aimez pas vous-même. On ne se donne pas assez de place, on ne se valorise pas suffisamment. Vous devez penser des choses positives de vous, et de vous aimer vous-même. Ce n’est pas parce que vous avez fait une erreur que vous n’êtes pas aimable. 

Apprivoiser cette nouvelle façon de vivre

Ce qui va changer votre vie est d’apprivoiser cette nouvelle façon de vivre et d’exister. Vous allez accepter beaucoup plus de l’autre quand vous êtes abandonnés. Il faut impérativement rompre avec l’idée qu’il faut toujours se surpasser et s’épuiser pour que l’autre m’aime. Le principal est de s’aimer. Apprendre à s’aimer avant d’aimer autrui. 

Raphaël DELAPRÉE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici