L’adolescence est bien-sûr une période où l’on se cherche, où l’on teste de nouvelles expériences, parfois risquées. La consommation de substances psychoactives fait partie de ces expériences jugées à risque. Mais pourquoi au juste ? Faisons le point sur la consommation des drogues et de l’alcool des jeunes en France. 

Cerveau dans une phase de maturation

Il faut savoir que jusqu’à l’âge de 25 ans, le cerveau est dans une phase de maturation. Des recherches en imagerie ont montré que les adolescents sont dans un état unique de transition et de remodelage cérébral qui les rend plus vulnérables aux effets des substances psychoactives. De nombreuses études ont également montré que la consommation de cannabis à l’adolescence entraîne des perturbations cognitives, physiologiques et comportementales. 

La moyenne : 15,3 ans 

En France, l’âge moyen de l’expérimentation est de 15,3 ans, et 60 000 jeunes de 17 ans présentent un risque élevé d’usage problématique ou de dépendance, selon le site du gouvernement. En effet, plus de 25% des 18-25 ans déclarent en consommer au cours de l’année. 39% des adolescents ont déjà fumé du cannabis à 17 ans. La France est au 10ème rang en Europe en 2018 pour la consommation de cannabis des adolescents de 15 ans, selon Santé publique France. 

Période de vulnérabilité

Mais quelles sont les causes de la drogue chez les jeunes ? L’adolescence est une période de vulnérabilité. Il n’y a pas une cause précise, mais la recherche des effets pour s’amuser ou se détendre, vivre une expérience différente, appartenir à un groupe, la pression sociale peuvent être des raisons à la consommation de drogue chez les jeunes. 

Consommation d’alcool

Selon un rapport réalisé par Santé Publique France, la consommation d’alcool est fortement associée à la fête. Les trois quarts des consommateurs âgés de 18 à 25 ans, en France en 2017, ont ainsi déclaré avoir consommé de l’alcool au cours des 12 derniers mois pour que les fêtes soient mieux réussies. Le goût restait la principale motivation évoquée pour boire (92,2 %). Les jeunes ayant une consommation régulière d’alcool et qui disent consommer pour des raisons festives ou pour le plaisir du goût, boivent en moyenne 4 à 5 verres par occasion et entre 90 et 110 jours par an. » (Gouvernement).

Raphaël DELAPRÉE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici