Selon le médecin nutritionniste, Laurent Chevallier, manger plus de végétaux, manger une graine germée dans de bonnes conditions et manger bio sont d’excellentes idées. Toutefois, il ne mâche pas ses mots lorsqu’il affirme être “préoccupé” par le véganisme. Nous vous expliquons pourquoi, et nous vous livrons quelques conseils avant de devenir végan, si c’est ce que vous désirez.  (Information France 3 Occitanie). 

Le végétarisme est bon pour la santé

Il y a deux choses différentes selon le nutritionniste d’Occitanie. Le végétarisme, vous mangez des végétaux, mais vous mangez aussi des produits animaliers (œufs, fromages, produits laitiers), donc c’est une bonne idée, selon ce dernier. Il affirme qu’on s’est aperçu aussi sur le plan scientifique que c’était une alimentation qui pouvait protéger contre maladies cardiovasculaires. 

Carence de vitamine B12

En revanche, le véganisme peut être plus dangereux pour notre santé. Puisqu’il n’y aucun produit d’origine animale, il y a un gros hic selon le spécialiste : il n’y a très peu de vitamine B12,qui est pourtant indispensable pour la fabrication des globules rouges pour demeurer en bonne santé. Bien que l’on puisse en trouver en quantité limitée dans certaines graines germées, certaines algues, la carence est presque assurée.

Déficit d’apports en protéine

Il y a aussi des déficits d’apports en protéine en étant végan. Il faudrait prendre l’équivalent de 3 boles d’un mélange de légumineuses et de céréales, ce qui est beaucoup et qui n’est pas tellement toléré sur le plan digestif”. 

De plus, il faut savoir que manger cru n’est pas toujours bien toléré sur le plan digestif car cela peut créer des douleurs abdominales. Il vaut mieux prendre des compotes plutôt que des fruits crus par exemple. 

Évitez d’être radical

Pour Laurent Chevallier, il est préférable de ne pas être radical car cela peut nous poser des problèmes sur notre santé. Il avoue sans mâcher ses mots que le véganisme “préoccupe” beaucoup les médecins. Toutefois, si vous désirez devenir végan, voici les conseils du magazine Elle pour une transition en douceur :

1- Adopter une alimentation végétarienne. 

2 – Changer ses habitudes progressivement.

3-  Remplacer les produits laitiers. 

4- Comment se passer d’œufs ? 

5- Bien compenser l’absence de protéines animales.

6- Opter pour les bonnes huiles. 

7- Se renseigner et consulter.

Raphaël DELAPRÉE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici