Emmanuel Macron a annoncé le mardi 28 septembre la mise en place du remboursement chez le psychologue dès l’âge de 3 ans. Le chef de l’État a martelé : “La pandémie a révélé l’importance du sujet de la santé mentale”, en clôture des Assises de la santé mentale. Tour d’horizon et explications de ce moment historique. 

Remboursement des consultations

« Nous allons mettre en place à partir de 2022 des consultations de psychologues qui seront remboursées pour toute la population à partir de trois ans, sur un forfait qui sera d’une première consultation à 40 euros, les autres étant à 30 euros », a expliqué le président de la République. Ce forfait « sera adressé par prescription médicale à des psychologues », et sera renouvelable, a-t-il précisé.

⅓ des jeunes ont déjà eu des pensées suicidaires

L’heure est en effet grave puisque un tiers des jeunes de moins de 24 ans ont déjà eu des pensées suicidaires ces derniers mois. De plus, 4 personnes sur 10 estiment que leur dépression s’est aggravée à la suite du premier confinement. Quant aux professionnels de santé, ils estiment, quant à eux (8 sur 10), que la Covid-19 a fait augmenter le nombre de patients atteints de dépression. 

800 postes créés

Devant ce constat d’échec, le chef de l’État a également annoncé la création de 800 postes de plus dans les centres médico-psychologiques (CMP) à partir de l’année prochaine pour “réduire au maximum les délais d’attente”. Emmanuel Macron a également sorti son carnet de chèque puisqu’une enveloppe de 80 millions d’euros sera dédiée à la santé mentale dans le cadre du quatrième programme d’investissements d’avenir (PIA4). 

Appelez le 31 14

Pour la première fois de son histoire, la France se dote d’un numéro unique de prévention du suicide. Toute personne en détresse pourra appeler le 31 14 toute la semaine, de jour comme de nuit, s’est félicité le ministre des Solidarités et de la Santé, Olivier Véran sur Twitter. 

Surtout en Ile-de-France 

D’après une étude faite par la Fondation Pierre Deniker, il en ressort que 10/ des Français sont atteints de dépression, et que les populations les plus touchées sont les femmes, les 25-34 ans et les personnes vivant seules. Parmi ces personnes, il en ressort qu’une majorité des personnes sondées habitent en Ile-de-France, où le calme et la sérénité n’est pas toujours au rendez-vous.

Raphaël DELAPRÉE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici