Au terme d’une crise sanitaire sans précédent qui a évidemment heurté les comptes publics, le Journal des Infirmiers se penche sur les ressources et le déficit des dépenses publiques, ainsi que du fonctionnement de la Sécurité sociale en France. 

La Sécurité sociale désigne tous les mécanismes de prévoyance collective, permettant aux individus de faire face aux conséquences financières des risques sociaux tels que le vieillesse, la maladie, la maternité, les charges de famille, etc, peut-on lire chez nos confrères de lafinancepourtous.fr. Comme vous le savez, ses ressources sont majoritairement constituées d’impôts et de cotisations sociales.

6 catégories

Les ressources de la sécurité sociale se répartissent en six catégories : cotisations sociales, impôts et taxes, transferts nets, contribution de l’État, et d’autres produits. Il faut savoir que la contribution pour le remboursement de la dette sociale a été créée en 1996 afin de diminuer l’endettement de la Sécurité sociale. 

Depuis vingt ans

Depuis vingt ans, les dépenses de sécurité sociale ont augmenté plus rapidement que la production nationale, sous l’effet de diverses raisons telles que l’augmentation de l’espérance de vie, des meilleurs soins, etc. Quant à la vieillesse, les dépenses se situent environ à 126 milliards, et 198 milliards pour la maladie. Pour la famille, on compte près de 37 milliards et 9 milliards pour les accidents de travail. (Chiffres précis à regarder sur le site officiel des finances publiques).

Croissance de 6 % malgré tout

Depuis longtemps, en France, le sujet de la dette publique est récurrent. On prévoyait un retour à l’équilibre en 2023  mais la crise sanitaire de la Covid-19 à largement changé la donne. Il y a toutefois de bonnes nouvelles après cette crise puisque la France devrait connaître un très fort rebond économique de l’ordre de 6% de croissance, de quoi nous faire encore espérer que la dette publique pourrait s’améliorer un jour.  

Raphaël DELAPRÉE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici