Aujourd’hui, la chirurgie esthétique est devenue presque banale. La pression sociale joue aussi un rôle catalyseur dans la décision de se « refaire une beauté ». Mais en réalité, quels sont les revers de la médaille de cette pratique sous-estimée en termes de dangerosité ? 

Les réseaux sociaux 

Avec l’avènement des réseaux sociaux, où l’on se compare sans cesse aux autres, l’envie d’être encore plus jolie et de suivre un modèle unique de beauté est privilégiée chez certaines personnes. La chirurgie esthétique vend du rêve et nous donne envie de ressembler à nos stars, qui semblent, eux, si parfaites. 

Culture populaire 

Vous l’aurez compris, la perception de la beauté féminine relève de la culture populaire. Avec la mondialisation, cette beauté rêvée est souvent associée à une poitrine plus généreuse, de longues jambes minces, des dents bien alignées, etc. Cette beauté-là est accessible si on sort tout simplement son portefeuille.

Réparatrice

Selon Docteurdijan.fr, “la chirurgie réparatrice est pratiquée pour redonner son intégrité au corps. Elle intervient à la suite d’un accident ou de malformations de naissance, ou bien après des cancers. Le remboursement de la chirurgie réparatrice couvre à 100 % les dépenses en structure publique”. 

Est-elle si efficace ? 

Mais alors, la chirurgie esthétique est-elle efficace et quels sont les risques associés à celle-ci ? La chirurgie esthétique n’améliore pas l’image corporelle des femmes parce qu’elle n’agit pas sur la valorisation et l’acceptation de soi et de son corps, selon le RQASF. De plus, la chirurgie esthétique n’est pas sans risques. En effet, à la suite d’une augmentation mammaire, des maladies auto-immunes comme le le lupus, la sclérodermie et la polyarthrite peuvent se développer. Donc non, la chirurgie esthétique n’est pas sans conséquence, et est trop souvent sous-estimée. 

Raphaël DELAPRÉE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici