En 2002, en Chine, il y a eu un premier Sars-CoV qui s’est facilement transmis de l’animal à l’homme, puis d’homme à homme, et ce, en courant le risque d’une pandémie mondiale. Dix ans plus tard, rebelote au Moyen-Orient, avant que la pandémie de la Covid-19 que nous vivons toujours nous frappe fin 2019, mettant à l’arrêt quasiment tous les pays du monde. Pour aller plus loin, tentons de comprendre le phénomène des zoonoses. Est-ce le nouveau mal du siècle ? 

La famille des coronavirus 

Tout d’abord, il est utile de préciser que les coronavirus sont une immense famille de virus qui infecte différents animaux, souvent chez la faune sauvage, les chauves-souris et les oiseaux, mais aussi chez le chat et le chien. Souvent bénins, ces virus peuvent néanmoins infecter les humains. Nous l’avons vécu, en Chine comme en France, et ailleurs. Cette pandémie a d’ailleurs causé des millions de morts. 

Plusieurs maladies

Le terme zoonoses regroupe plusieurs maladies : salmonellose, campylobactériose (système digestif), ou alors la grippe aviaire et porcine, coronavirus (système respiratoire). De plus, nous répertorions aussi des maladies pouvant atteindre le système nerveux telles que la rage, le West Nice ou plusieurs organes atteints à la fois. 

Maladie transmissible de l’animal à l’humain

Les zoonoses sont des maladies transmissibles de l’animal à l’humain, et vice-versa. Ces contaminations peuvent être créées par contact direct avec l’animal en question ou alors par des sécrétions, par voie alimentaire ou par l’intermédiaire d’un élément comme un insecte. “La sédentarisation des populations humaines et la domestication des animaux a fait évoluer l’émergence des zoonoses”, selon nos confrères de chez France Nature Environnement. 

Un enjeu crucial pour la santé publique

Il faut savoir que près de 60 % des maladies infectieuses émergentes sont des zoonoses. Pour la santé publique mondiale, elles représentent un enjeu crucial, et c’est pour cela que les organisations mondiales doivent savoir gérer efficacement les éventuelles zoonoses afin d’éviter toute diffusion de masse. 

De nombreux outils de détection

Il existe aujourd’hui, au sein des laboratoires du monde, de nombreux outils de détection et de diagnostic de ces pathogènes. De nombreux chercheurs mettent le pied à l’étrier pour faire avancer leur connaissance sur les conséquences des zoonoses et de leurs interactions avec l’hôte (virulence, mécanismes d’action, etc). 

Raphaël DELAPRÉE 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici