Aujourd’hui, pas moins de 811 millions de personnes dans le monde souffrent de faim. Ce chiffre ne cesse d’augmenter depuis des années selon actioncontrelafaim.org. Il ne faut pas se leurrer : ce sont 3 milliards de personnes qui ne peuvent pas s’offrir un repas sain, et cette tendance n’est pas prête de baisser avec la crise de la Covid-19 qui a plongé des millions de personnes dans la pauvreté. 

Des conflits, des inégalités et les dérèglements climatiques…

Les enfants ont en effet un système immunitaire plus fragile, et de facto peuvent plus facilement souffrir de sous-alimentation, au même titre que les femmes qui sont victimes d’inégalités (peu de ressources…). La faim dans le monde découle dans la plupart des cas des conflits, des inégalités et des dérèglements climatiques, etc. Les deux tiers des personnes qui souffrent de sous-alimentation habitent en Afghanistan, au Congo, l’Éthiopie, le Nigeria, le Soudan du Sud, le Soudan, la Syrie et le Yémen. 

Le virus de la faim

Un nouveau rapport d’Oxfam intitulé “le virus de la faim” publié en juillet 2021 suggère que 11 personnes risquent de mourir de faim chaque minute dans le monde. Cette cadence est plus élevée que le nombre de victimes de la Covid-19, mais on en parle beaucoup moins. Le chômage de masse dans certains pays et la perturbation de la production alimentaire ont entraîné une hausse de 40 % des prix alimentaires dans le monde, soit la plus forte croissance depuis plus de dix ans. 

Superposition des crises 

Selon Gabriela Bucher, directrice exécutive d’Oxfam, : « On assiste aujourd’hui à une superposition des crises : conflits incessants, retombées économiques du COVID 19 et une crise climatique qui s’affole, qui ont poussé plus de 520 000 personnes dans une situation catastrophique, de famine. Au lieu de lutter contre la pandémie, les belligérants se sont affrontés, portant trop souvent le dernier coup à des millions de personnes déjà éprouvées par les catastrophes climatiques et les chocs économiques. » (Propos recueillis par Oxfam). 

161 millions de personnes en 1 an 

En une seule année, il y a eu une augmentation des personnes souffrant de faim de l’ordre de 161 millions de personnes. De quoi alarmer les grandes institutions et les gouvernements des pays en mesure de venir en aide. Selon des prévisions de nombreux experts, environ 660 millions de personnes pourraient souffrir de sous-alimentation d’ici 2030. Les populations les plus touchées sont malheureusement les enfants et les femmes, et plus spécifiquement les paysans et les petits producteurs agricoles. 

Raphaël DELAPRÉE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici