Dans un entretien accordé à nos confrères de Ouest France, la Pr Christèle Gras-Le Guen, présidente de la société française de pédiatrie, estime que le principal danger de la pandémie de la Covid-19 pour les enfants sont les conséquences sur leur santé mentale. Résumé.

Inciter les adolescents à se faire vacciner

Christèle Gras-Le Guen, également chef de service de médecine pédiatrique au CHU de Nantes, incite les adolescents à se faire vacciner car les jeunes “vont protéger les aînés qui peuvent avoir des formes graves d’infection ». 

Effets secondaires mineurs

De plus, elle souligne que “les effets secondaires chez les adolescents sont mineurs”. Elle les appelle à se faire vacciner pour être en mesure d’alléger les restrictions qui pèsent aussi sur eux. Christèle Gras-Le Guen affirme que l’immense majorité des enfants contaminés ne développe pas de formes graves de la maladie.   

“Ça devrait être une obligation”

“La première préoccupation de mon point de vue, c’est que tous les enseignants et les professionnels de l’enfance soient vaccinés. Ça devrait être une obligation”, explique-t-elle. Pour elle, “il ne faut pas remettre en cause l’enseignement en présentiel” car cela pourrait mettre à mal la santé mentale de certains enfants à cause de l’isolement. 

Raphaël DELAPRÉE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici