A l’heure où les contaminations à la Covid-19 ne cessent d’augmenter, la préfecture et l’ARS de Nouvelle-Aquitaine annoncent ce mardi le déclenchement du plan blanc dans les hopitaux de la Nouvelle-Aquitaine. “Le système hospitalier a des risques de saturation” annonce l’ARS, d’où l’urgence d’agir au plus vite face à cette flambée épidémique. 

La crise sanitaire n’est pas derrière nous

La crise sanitaire n’est pas derrière nous, très clairement”, affirme le Président de la République, ce mercredi 11 août, dans le cadre du Conseil de défense sanitaire. 

Dans un communiqué de presse, L’ARS affirme “une circulation très active du virus” avec un taux d’incidence de près de 200 pour 100.000 habitants avec une augmentation des hospitalisations. De ce fait, le plan blanc permet le rappel du personnel soignant administratif, l’ouverture de lits supplémentaires dans les hopitaux ou encore en ce qui concerne la déprogrammation des opérations chirurgicales non urgente. 

Avoir une confiance éclairée dans la science

L’ARS et la préfecture de Nouvelle-Aquitaine ont lancé à nouveau un appel inédit à la vaccination afin de créer une immunité collective et faire barrière aux variants le plus rapidement possible”. De plus, selon le chef de l’État, Il faut avoir une “confiance éclairée dans la science” et avoir un “esprit de responsabilité” de la part des Français. Il nous faut protéger et agir, c’est notre rôle, et nous le tiendrons”.

Raphaël DELAPRÉE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici