Le lupus est une maladie auto-immune assez rare qui touche la plupart du temps la peau et les articulations.  L’inflammation de la maladie peut toutefois toucher d’autres organes. Cette journée du 10 mai a pour but, depuis 2004, de sensibiliser le grand public sur cette maladie encore trop peu connue. La première journée mondiale du Lupus a débuté en Angleterre par un comité international représentant 13 pays dans le but d’obtenir des fonds pour appuyer la recherche afin de trouver des remèdes à ce problème de santé publique. 

Les symptômes sont multiples 

Le médecin urgentiste français Gérald Kierzek a expliqué à l’antenne de Europe 1 qu’un des nombreux symptômes du Lupus est d’avoir des rougeurs en haut des joues et autour du nez. C’est une maladie qui a des symptômes extrêmement variés, d’où la difficulté de diagnostic et qui provoque parfois des retards. La maladie touche la plupart du temps les femmes de 15 à 40 ans avec des symptômes qui peuvent être les tâches cutanés, ou des arthralgies, des douleurs aux articulations ou encore une atteinte du cœur ou encore un épisode dépressif. C’est une maladie qui touche tous les organes et tous les tissus. C’est le système immunitaire qui se retourne contre l’organisme de manière progressive. Cette maladie peut être grave car elle est invalidante lorsque la poussée n’est pas comprise et qu’un traitement ne soit pas mis en place. 

Les effets secondaires des traitements

Pour le diagnostiquer, il est possible de faire une prise de sang avec des anticorps un peu particulier. Il y a une origine génétique très probable de la maladie, bien que certains médicaments et des pesticides peuvent déclencher cette maladie peu connue. Pour soigner les patients, il y a le traitement corticoïde qui cause toutefois des effets secondaires tels que la défiguration causée par la grossissement de la figure ou encore la perte de cheveux. Il y a aussi d’autres types de traitements qui sont plus spécifiques de la maladie tels que les médicaments contre la malaria qui sont efficaces pour limiter les effets du lupus. De plus,  il y a également des médicaments qui existent pour baisser le système immunitaire, de sorte à contrôler cette maladie, bien que ceux-ci soient très lourds et peuvent occasionner des effets secondaires peu désirables.

Raphaël DELAPRÉE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici