Durant les siècles l’arrêt cardiaque était assimilé à une mort irréversible.

La prémices de la réanimation sont arrivent des papyrus égyptiens où on pratiquait les secours des victimes de noyade par drainage postural. Depuis des siècles les sages-femmes insufflent l’air et massent les no...

La suite est réservée aux abonnés.! Abonnez-vous