La journée internationale du baiser est née dans les années 90, et est fêté tous les 6 juillet. Le baiser, symbole de l’amour, de l’amitié ou de l’attachement, apporte de nombreux bienfaits pour notre santé. En effet, le baiser fait travailler les muscles et contribue au renforcement de nos défenses immunitaires, en plus d’augmenter notre estime de soi. Commençons tout d’abord par retracer l’évolution du baiser à travers l’histoire. 

L’évolution du baiser dans l’histoire 

A l’Antiquité, le baiser était avant tout échangé d’homme à homme, et constituait une forme de reconnaissance sociale. Au Moyen-âge, le baiser se pratique toujours d’homme à homme et traduit les sentiments de l’affection et de paix. Quelque temps après, durant la Renaissance, le baiser était exclusivement une marque d’amour entre la femme et l’homme(mixte). Aujourd’hui, le baiser est l’expression de l’intimité, de l’affection et aussi, bien évidemment, de l’amitié. 

Les baisers font travailler vos muscles

Les experts avancent des avantages physiques et psychologiques du baiser. Un baiser langoureux fait travailler environ 150 muscles, dont 40 qui sont responsables des rides, et 110 qui participent au soutien du cœur et permettent de détendre les muscles, et à tonifier votre mâchoire en prévenant les rides. Embrasser a aussi un but évolutif pour les humains, et libère de l’ocytocine (l’hormone de liaison). Le baiser peut également baisser la tension artérielle, et faire baisser votre stress, tout en améliorant votre mémoire. 

Nombreux sont les bienfaits du bisou

De plus, le baiser est un excellent anti-douleur, et peut nous aider à garder une bonne santé bucco-dentaire. Un baiser peut aussi brûler jusqu’à 200 calories par heure, tout en nous rendant plus heureux. Les baisers, dans un couple, renforce également l’intimité et augmente la satisfaction sexuelle. Un long baiser améliore l’estime de soi, et la compétence de soi. Le baiser provoque des sentiments de plaisir, et de joie et améliore la qualité du sommeil. Pour rester en bonne santé, vous savez quoi faire. Un bisou ou deux, peut-être ? 

Le saviez-vous ? 

Un baiser transmet de très nombreuses bactéries, estimées à 50 millions lors d’un “French Kiss”, bien que le comptage demeure à ce jour toujours flou. 

Raphaël DELAPRÉE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici