La journée mondiale du naturisme se tient tous les 4 juillet, et ce, depuis 2006. Selon la Fédération française du naturisme, créée en 1950 par Albert Lecocq, le nombre de pratiquants a atteint les deux millions au cours des dernières années. Autrement dit, la France est championne du monde du naturisme, avec plus de 70 plages naturistes.

Thermorégulation de notre corps 

Une des clés pour être heureux et être en bonne santé passe par le fait de s’accepter tel que l’on est. Aimer son corps, avoir confiance en soi, et vivre le moment présent. C’est ce que ressentent ceux qui pratiquent le naturisme. En plus de ressentir la liberté et la sérénité, le grand avantage du naturisme est la thermorégulation de notre corps, c’est-à-dire le maintien de la température de notre corps). Quant à la propreté de la pratique du naturisme, qui peut être parfois questionnée, elle est en réalité très hygiénique. Une des règles d’or du naturiste est de ne jamais poser ses fesses directement sur une chaise, mais toujours sur sa serviette.

Se sentir libre

“J’ai l’impression d’être libre, libre de mes mouvements, libre de ne pas à me vêtir, de retrouver une sérénité. Le fait que tout le monde soit nue enlève des barrières. C’est vivre des plaisirs simples, affirme Anyes Barber, sur une vidéo de nos confrères de Allo Docteurs. Albert Lecocq, le père fondateur du naturisme en France, et son épouse Christiane, créent le centre naturiste en 1950, à Montalivet, dans le sud-ouest de la France. Anyes Barber, qui vit aux États-Unis, vient tous les ans dans ce lieu mythique : “c’est un havre de paix, d’une tranquillité, d’une sérénité. C’est vraiment magique”, décrit-elle. Plus de 60 ans après sa fondation, le centre naturiste compte plus de 300 emplacements (tente, bungalow, chalet) répartis sur 200 hectares. Il y en a pour tous les goûts et pour tous les budgets. 

Soigner son corps 

Les premières associations naturistes datent de la fin du 19eme siècle et du début du 20eme siècle. À l’époque, les bienfaits de la nudité sociale et des préoccupations hygiénistes sont au cœur des idées véhiculées par le mouvement. L’idée centrale est de soigner son corps, c’était une question de santé, en d’autres mots. Cette pratique perdurent, ne cesse d’attirer bon nombre de jeunes, et de moins jeunes partout en France.

Raphaël DELAPRÉE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici