Le 27 juin est la journée mondiale des sauveteurs en mer. Ces derniers sont des individus qui viennent en aide à une personne en danger, au péril de leur propre vie. La solidarité, la vigilance et l’entraide font partie de leur quotidien. Chaque année, ils portent secours à près de 10 000 personnes, assistent 3000 navires en difficulté et sauvent près de 600 vies. 

25% des Français sont mal à l’aise dans l’eau

Les sauveteurs en mer sont d’autant plus importants pour les citoyens lambda quand on sait qu’environ 5% des Français ont vraiment peur de l’eau et que 25% des hexagonaux sont mal à l’aise dans l’eau. Tour d’horizon de ce que l’on nomme l’aquaphobie, en plus de vous donner quelques conseils judicieux pour vous en sortir. 

La sophrologie peut aider

Profiter de nager, avoir la tête dans l’eau, cela paraît impossible pour celles et ceux qui souffrent de l’aquaphobie. C’est vraiment une phobie à part entière, explique le chroniqueur de France 2, Richard Zarzavatdjian, sur le plateau de Télé Matin. « La solution pour ceux qui ont peur de l’eau est la sophrologie. C’est une technique de lâcher prise, de visualisation. L’idée est de renverser cette phobie et d’avoir une pensée positive petit à petit au terme des séances. »

La visualisation positive

La sophrologie permet aux gens de se concentrer sur leur respiration et de retrouver le calme, notamment lorsqu’ils vont nager. L’autre bonne option est la visualisation positive puisqu’elle permet de programmer le cerveau dans des conditions positives. L’accompagnement peut avoir une durée variable en fonction des gens, mais normalement avec environ 10 séances, les personnes commencent à voir la différence. Les exercices qu’elles vont exécuter vont leur permettre de les reproduire à l’eau, de sorte à créer un entraînement pour qu’ils puissent être autonomes dans leur quotidien, notamment lorsqu’ils sont près de l’eau.

D’autres conseils pour tenter de ne plus avoir peur de l’eau, vous pouvez essayer d’éprouver du plaisir à simplement mettre vos pieds dans l’eau, sans nager, selon nos confrères de Santé Magazine. Ensuite, tentez de flotter dans l’eau afin de vous habituer. Une fois que vous vous sentirez plus à l’aise, vous pourrez apprendre une technique de nage pour pouvoir vous déplacer dans l’eau.

Raphaël DELAPRÉE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici