“Oui, j’ai une patrie : la langue française », disait Albert Camus. Durant la journée internationale de la Francophonie, le 20 mars 2021, ainsi que pour la Semaine de la langue française et de la Francophonie (13 au 21 mars 2021), la langue française, la 5eme langue la plus parlée au monde et partagée par 300 millions de personnes sur cinq continents, est mise à l’honneur. A cette occasion, le château emblématique de François 1er, le château de Villers-Cotterêts deviendra la cité internationale de la
langue française.

L’ancien célèbre critique littéraire, Anatole France, avait brillamment affirmé que “La langue française est une femme. Et cette femme est si belle, si fière, si modeste, si hardie, touchante, voluptueuse, chaste, noble, familière, folle, sage, qu’on l’aime de toute son âme, et qu’on n’est jamais tenté de lui être infidèle”.


Femmes francophones sur la scène

Parler la langue de Molière signifie aussi l’attachement à la démocratie, aux droits de l’Homme et à l’égalité femme-homme. En effet, la langue française unie 88 États et gouvernement qui composent l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF),
créée le 20 mars 1970 à Niamey, au Niger. Cet ensemble met en œuvre une coopération politique, éducative, économique et culturelle au service des populations. En 2021, OIF a placé cette journée sous le thème “Femmes francophones, femmes résilientes”. 370 000 élèves dans le système éducatif français dans le monde.
La stratégie pour la langue française initiée par le Président de la République, Emmanuel Macron, mise tout d’abord sur l’apprentissage, en soutenant les systèmes éducatifs des pays francophones. En 2020, 356 millions d’euros ont été engagés en Afrique. L’ambition du Président français est également de renforcer la place de la langue française dans les pays où elle est apprise comme langue étrangère. Il y a, à l’heure actuelle, 456 établissements scolaires bilingues dans 58 pays différents arborant le label “FrancEducation”. L’autre axe important pour l’Elysée est de participer à la formation des talents francophones de demain, notamment grâce au développement des lycées français à l’international, dont 370 000 élèves baignent dans le système éducatif français.

3eme langue des affaires dans le monde
Afin de conserver sa place de 3eme langue des affaires, il est indispensable de conforter la place du français sur Internet en tablant sur la communication. En effet, le lancement récent du Dictionnaire des francophones, a permis de mettre en exergue la diversité des expressions et usages du français dans de nombreux pays. De plus, la France ambitionne promouvoir d’autant plus les médias francophones basés à l’étranger, notamment TV5Monde et France Médias Monde. La Présidence française du Conseil de l’Union européenne a inscrit comme priorité l’usage du français comme langue de travail dans les instances européennes. De plus, la France souhaite soutenir les artistes du monde francophone avec la mise en place de 3 pôles nationaux : Festival Les Francophonies à Limoges – Le Centre national des écritures de la Chartreuse – La Cité internationale des arts de Paris.


Viser l’international
L’autre objectif est de décloisonner les espaces culturels des pays francophones avec de grands projets, notamment en mettant en place des congrès internationaux.
Du 23 au 26 septembre 2021 se tiendra, à Tunis, un Congrès mondial des écrivains francophones, en amont du sommet de la Francophonie qui se tiendra à Djerba les 20 et 21 novembre 2021.


écrit pour vous par Raphaël DELAPRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici