La semaine nationale de lutte contre le cancer se déroule du 16 au 22 mars, et c’est le moment idéal pour se mobiliser pour les personnes malades et leurs proches. A cette occasion, le journal des Infirmiers a rencontré Christelle Galvez, infirmière
diplômée de l’État et directrice des soins infirmiers du Centre Léon Bérard, à Lyon. Passionnée du travail en équipe, elle nous dépeint le parcours du combattant des patients atteints d’un cancer.
Christelle Galvez est animée par l’esprit de leadership et l’honneur de pouvoir participer à l’amélioration des organisation des parcours de Soins en Cancérologie en écoutant les équipes et les patients. Sa mission principale est d’être activement à la recherche d’un équilibre entre les soins pour le patient et de sa qualité de vie ainsi que celle de leurs aidants.


L’aspect humain est au cœur du métier
« Ça m’a permis de voir toute la rencontre humaine qu’il pourrait y avoir, aussi bien avec les collègues qu’avec les patients. J’ai retrouvé du sens dans le parcours de santé du patient et du soignant au centre Léon Bérard à Lyon. Je considère le patient comme une personne à part entière. Il est important qu’il sente l’esprit d’équipe et de coordination. Dans tous les cas, c’est ce qui nous motive chaque jour à venir travailler”.
1000 cas par jour
Les cancers représentent la 1ère cause de décès chez l’homme et la 2ème chez la femme. En 2018, 157 400 personnes sont décédées du cancer en France, selon Santé publique France. Le nombre de nouveaux cas de cancers détectés correspond à plus de 1 000 cas par jour. Les cancers les plus fréquents sont ceux de la prostate, du sein, du côlon-rectum et du poumon.
Stupéfaction
Lorsqu’un patient apprend son cancer, c’est tout d’abord la stupéfaction et la difficulté d’accepter la maladie. L’univers du patient est d’un coup bouleversé à jamais et sa sensation de vie éternelle disparaît soudainement. Le langage doit être adapté à la langue maternelle du patient, nous apprend Christelle Galvez, qui a appris cela lors de son immersion dans l’armée de l’air.
Notre vie est un patrimoine
Pour prévenir le cancer, l’environnement dans lequel on vit et la qualité de la vie que l’on mène depuis son enfance sont primordiaux, entre autres facteurs. Il faut concevoir sa vie comme un patrimoine de santé, explique Christelle Galvez, qui met
de l’avant l’interculturalité avec ses collègues et les patients pour une meilleure communication. Le cancer vient mettre en doute toute sa vie avec son lot de questionnements existentiels. “Au Centre Léon Bérard, on s’accompagne beaucoup
mutuellement dans l’équipe. Cela nous permet de ne pas rentrer à la maison trop tristes. On a mis en place des groupes d’analyse de pratique, on laisse énormément la place à l’échange”.
Les recherches scientifiques contre le cancer avancent, selon cette dernière, ce qui est très positif. De nouveaux essais cliniques arrivent tous les jours, offrant de nouvelles armes pour lutter contre la maladie. En outre, les patients guérissent de plus en plus, ce qui est largement encourageant pour les années à venir.


Raphaël DELAPRÉE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici