Depuis le début de la crise sanitaire le corps infirmier a toujours répondu present à toutes sollicitations du gouvernement et aux besoins sanitaires/ sociales de la population française. L’incompréhension au gout amer se mélange au sentiment d’être régulièrement oublié malgré les appels et demandes d’être acteur actif , et surtout autonome. Le besoin est vital pour multiples raisons et aujourd’hui plus que jamais les organisations infirmières s’unissent pour augmenter la portée des voix des professionnels que nous sommes.

La rédaction du « Journal des Infirmiers » a sollicité à multiples reprises la cabinet du Ministre de la Santé et Solidarité -M Olivier Véran pour échanger quand au sujet des infirmiers.. Aucune réponse à ce jour.

Nulle ne doute que la période pandémie a mis à mal le monde entier la France y comprise, la Covid a ébranlé une organisation économique et mets à rude épreuve les soignants depuis des mois.

Le respect mutuel se présente par communication et les échanges.

Nous sommes 800 000 infirmiers en France, 130 000 infirmiers libéraux. Et toujours pas entendu.

Un retour sur les interrogations reste en attente…

Pourquoi les infirmiers français sont les seuls parmi les européens sans réelle autonomie dans la campagne de vaccination?

Pourquoi nous sommes encore et toujours uns des plus mal payés dans le monde entier?

Pourquoi l’exclusivité d’exercice pour les spécialités n’est toujours pas de vigueur?

Pourquoi ce désamour envers la profession qui porte les soins a bout de bras dans très nombreuses situations?

Reprenons l’essentiel :

l’UNION FAIT LA FORCE !

FORCE DE PROPOSITION ! POUR UNE REPONSE COMMUNE EFFICIENTE FACE A LA PANDEMIE!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici