fbpx

Haut-potentiel intellectuel : reconnaître et aider son enfant

Les difficultés des enfants à haut- potentiel intellectuel ne sont pas perceptibles à la première vue. Le potentiel se cultive et a besoin d'un accompagnement sur -mesure pour les parents et l'enfant.

Haut potentiel intellectuel, enfant précoce, zèbre… Les appellations ne manquent pas pour désigner des enfants ayant des capacités intellectuelles au dessus de la moyenne. Mais comment s’y retrouver, et surtout comment les aider ?

Les spécialistes s’écharpent sur la définition d’un haut-potentiel intellectuel, mais quelques signes spécifiques font consensus. Un quotient intellectuel supérieur à 130 est généralement considéré comme haut-potentiel.

Les « symptômes » les plus connus et les plus d’un haut potentiel sont les suivants (liste non-exhaustive) :

  • Excellente mémoire
  • Hypersensibilité
  • Grand sens de la justice et de la morale
  • Curiosité extrême
  • Centres d’intérêt très varié
  • Apprentissage de la lecture très jeune, souvent seul
  • Hyperstimulabilité
  • Hyperesthésie
  • Grand sens de l’humour, souvent très décalé
  • Grande capacité de raisonnement
  • Recherche la compagnie et la conversation avec les adultes
  • Capacité d’observation au-dessus de la moyenne

Une définition difficile

Définir l’intelligence dans sa globalité reste un défi pour la communauté scientifique. En résulte ainsi, dans le cas des haut potentiels, une multitude d’appellations et de définitions, loin de faire consensus. Fabrice Pastor, neuro-psychologue au sein de l’Institut Irles, ne peut qu’acquiescer : « Le problème des enfants précoces, c’est la définition qu’on leur donne. Il y en tout un tas d’appellation qui ne veulent pas dire grand chose. La définition de l’intelligence ne fait pas encore consensus au sein de la communauté scientifique. A mon sens, le terme qui pourrait faire sens est « Haut Q.I ». La majorité des enfants dits précoces savent s’occuper, s’intégrer, etc,.. »

Depuis quelques années, s’est développé le concept de haut potentiel émotionnel, qui prend en compte d’autres aspects de l’intelligence, comme l’hypersensibilité, une haute sensibilité sensorielle et une tendance au perfectionnisme. Certains spécialistes font le lien avec le haut potentiel intellectuel, mais la communauté scientifique peine à définir le HPE. Certains le voient comme une aptitude – soit une forme d’intelligence parmi d’autres – ou un trait de personnalité – soit la manière de l’individu de penser et d’appréhender son rapport aux autres.

Des concepts loin d’être abouti selon Fabrice Pastor : « Le test de quotient intellectuel est évidemment critiquable, mais ça reste le meilleur indicateur que l’on a à l’heure actuelle. Il ne mesure pas les compétences sociales, l’humour, et d’autres marqueurs. Mais les revues scientifiques le désignent comme le meilleur indicateur de compétences. Et dans une grande majorité des cas, il est corrélé avec la réussite scolaire. »

La prise en charge scolaire

Bien loin de la figure du génie, la réalité pour un enfant précoce peut être moins reluisante que celle d’un prodige à l’avenir brillant tout tracé. Certains HPI vont parfois avoir des difficultés à s’adapter et à suivre les méthodes pédagogiques classique.

L’éducation nationale publiait en 2009 un guide d’aide aux enseignants et aux encadrants scolaires, toujours d’actualité, afin de les aider dans leurs relations avec les enfants précoces. Contrairement à l’analyse faites par Fabrice Pastor, l’éducation nationale y estimait que « Le QI ne peut rendre compte à lui seul de la diversité des formes de l’intelligence. (…) Les performances aux tests d’intelligence ne sont que des approximations du fonctionnement cognitif d’un sujet dans un domaine général ou particulier, et leur interprétation par les psychologues se fait en association avec d’autres informations psychologiques, pédagogiques et personnelles. »

Plusieurs réponses pédagogiques y étaient proposés :

  • Une prise en charge dans et autour de la classe (enrichissement des contenus, mobilisation sur des centres d’intérêt, construction d’un projet personnalisé, etc,..)
  • Une organisation particulière, voire dérogatoire (création de groupes spécifiques, la fréquentation de classes supérieures dans certaines disciplines, l’élaboration de projets globaux pour les enfants précoces, etc…)
  • Un parcours scolaire adapté (possibilité de sauter des classes, accompagnement lors de l’entrée au collège et au lycée, la construction d’un projet d’orientation spécifique, etc,…)
  • La sensibilisation à l’enjeu de la relation aux familles (la construction d’un projet scolaire nécessitant l’adhésion et l’accompagnement des parents, le diagnostic de la précocité intellectuelle, la préparation de l’orientation)

Pour Fabrice Pastor, le mythe du génie incompris en échec scolaire reste l’exception, et la scolarité des hauts potentiels est très souvent réussie : « On lit souvent que les hauts potentiels ont plus de difficulté que les autres. C’est faux, la majorité n’a pas de difficulté scolaire. C’est un biais d’échantillonnage. Les spécialistes croisent des hauts potentiels, car ils existent, mais font un raccourci, et ces cas précis se transforment en majorité. »

La musique, recette miracle ?

Pour accompagner les enfants surdoués, les spécialistes de la question proposent quantités de méthodes. Plus que de laisser l’enfant plonger dans ses différents centres d’intérêt et laisser libre court à sa curiosité débordante, il est recommandé de le pousser vers des activités stimulantes intellectuellement, comme les arts. A l’institut Irles de Bordeaux, Fabrice Pastor, propose des stages autour de l’apprentissage musical. Même s’ils tournent autour de la question des enfants précoces, ils aident avant tout les enseignants : « On propose des stages non pas pour les enfants précoces, mais pour les profs de musique, d’art… Le but c’est leur montrer comment fait un enfant à haut Q.I pour apprendre et mémoriser les choses, quelle difficulté il rencontre dans son apprentissage, et ensuite comment l’enseignant peut se servir de ces connaissances pour l’aider dans sa logique. »

https://www.irles-aquitaine.fr/

Laisser un commentaire

En poursuivant votre navigation, sans changer les paramètres de votre navigateur, vous acceptez l'utilisation de cookies pour garantir une bonne expérience sur notre site.