Le corps usé par la vie, abimé par les efforts, la mémoire qui s’échappe comme le sable entre les doigts….

La sensation d’être perdu dans le temps, de plus reconnaitre personne autour, de pas savoir qui on-est et pourquoi on ne peut pas, on n’arrive plus a faire certaines taches aussi simples ! L’impact fort de la maladie qui provoque les troubles de la mémoire, du comportement, du langage , des difficultés de certains gestes et exécutions de certaines tâches, , troubles de la reconnaissance , sans oublié les troubles d’humeur.

La maladie dévastatrice perturbe et ravage la mémoire à court terme et puis, progressivement, les mémoires à longs termes sont affectés.

 Les trois qu’on peut distinguer :

  • Mémoire épisodique – elle permet enregistrer les informations associées à un moment et un lieu. Au début de la maladie la personne ne pourra plus faire de nouveau souvenir mais pourra restituer les anciens, déjà bien mémorisés.
  • Mémoire sémantique – elle représente notre bagage de la culture générale et connaissance du monde. L’atteinte de mémoire sémantique bloque progressivement l’enregistrement des nouvelles connaissances.
  • Mémoire procédurale – elle inclus les connaissances de nos « savoir-faire, nos acquis. Cette mémoire reste le plus longtemps préservé, elle est un lien avec la personne qu’il faut valoriser et utiliser pour maintenir le lien.                                                                                                                                                                                                   

Que de grâce , que de la beauté et finesse des gestes , la position des mains ! Cette danseuse étoile du ballet de New-York souffrante de la maladie d’Alhzeimer reproduit les geste du célébre ballet du « Lac des cygnes » de Tchaikowski .

Voici Marta C.Gonzalez et le travail remarquable de l’association espagnole « Musica para Despertar » qui a partagé ce magnifique moment  plein d’émotion :

Quelques chiffres à retenir :

La maladie d’Alzheimer représente près de 70% de l’ensemble des maladies neurocognitives des personnes âgées.

225 milles nouveaux cas chaque année en France avec une forte progression avec avancé de l’âge.

1 800 000 de cas d’ici 2050, soit 9,6% des personnes de plus de 65 ans et 6,2% de la population active. 

Dans le monde on estime à 46 millions des personnes atteintes des maladies neurodégénératives et près de 4,6 millions de nouveaux cas par an. En 2040 avec la même vitesse de progression on pourra atteindre plus de 80 millions cas, soit le double en 20 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici