fbpx
immobilier tolmar journal des infirmiers

L’investissement dans l’immobilier

En croisant le chemin d’infirmières libérales, l’évidence est perceptible, le temps manque, « on court partout, on n’a même pas le temps de manger ». C’est la réalité d’une infirmière dépassée par le rythme intense de sa journée.

« Le meilleur moyen de prévoir le futur c’est de le créer » disait Peter Drucker.
Et force est de constater que le présent occupe déjà pas mal de temps et d’attention surtout
quand on sait quelle crise et quels bouleversements nous connaissons.
Le contexte sanitaire nous conduit inexorablement à nous interroger sur demain, même si le pire
n’est pas toujours certain et dans un climat de doute permanent, il faut être capable de construire
son patrimoine.

En croisant le chemin d’infirmières libérales, l’évidence est perceptible, le temps manque, « on
court partout, on n’a même pas le temps de manger »
. C’est la réalité d’une infirmière dépassée
par le rythme intense de sa journée.
Ajoutez le poids de la conscience professionnelle qui oblige à rester en alerte face à la situation
de leurs patients.

A quel moment se préoccuper de soi ?
Se prémunir des risques de la vie ?
Préparer son avenir ?
Les études de ses enfants ?
La retraite ? Et autant de sujets qui peuvent paraître secondaires mais qui fond tellement défaut !
Commençons par un conseil simple : L’investissement

L’investissement

Le conseil en investissement

Nous allons à travers plusieurs points vous expliquer pourquoi l’investissement immobilier est un
des vecteurs d’enrichissement des foyers, mais le plus important est également dans quelle
mesure il peut avoir des avantages sur l’optimisation fiscale.

Comment investir ?

Avant de vous lancer dans l’investissement, nous vous conseillons d’identifier clairement vos
besoins ainsi que vos capacités d’investissement.
Quel type de bien souhaitez-vous acquérir ? Quelle surface ? Dans quelle ville ? Quel est le
montant de votre acquisition ?
Autant de questions que vous devez vous poser pour entamer sainement votre projet.
Vous devez étudier l’enveloppe budgétaire que vous pouvez consacrer à l’acquisition de votre
investissement locatif.

Tout au long de votre projet, il est important d’être guider dans l’étude du marché et du choix du
secteur géographique, dans la sélection du promoteur dans le cas d’un bien neuf, la souscription
d’assurance la plus appropriée, le plafond du loyer locatif, le type de locataire pouvant accéder à
votre bien et bien sûr nous le taux le plus bas auprès de banques.
Plutôt investir dans un bien ancien ou neuf ?

Qu’est-ce qui est le plus intéressant pour mon achat immobilier : un bien neuf ou ancien ? Il s’agit
de la question récurrente que se posent les futurs acquéreurs (probablement que vous aussi).
Pourquoi ? Tout simplement parce-que l’immobilier ancien est moins onéreux que le neuf au
premier abord. N’est-il donc pas préférable de choisir l’ancien au neuf ?
Détrompez-vous ! Aujourd’hui, on constate que l’immobilier ancien (bien déjà construit et âgé
depuis plus de cinq ans) a atteint des prix aussi importants que ceux du neuf.

En plus, de l’acquisition du bien, vous devez ajouter :
• Les travaux de remise aux normes qui sont facturés dans les charges de copropriété
• Les consommations énergétiques qui n’avaient, lors de la construction, pas étaient calibrées
pour être économiquement intéressantes (eau, gaz, chauffage, électricité)
• Les travaux de rafraîchissement et l’entretien régulier
• Les contraintes d’ordre financières, humaines (répondre aux insatisfactions des locataires) et
des insatisfactions de sonorité et d’isolation (phonique et thermique)

A l’inverse, l’achat d’immobilier neuf comporte de nombreux avantages notamment d’être
construits et encadrés par certaines normes telles que la RT 2012 visant à respecter l’économie
d’énergie et l’isolation phonique. Cette économie d’énergie et cette norme RT 2012 sont des
critères qui permettent de rendre le bien éligible à la loi PINEL.

Concernant l’acquisition des biens neufs, il faut simplement les frais de notaire à taux réduit
d’environ 2,5%. Ce type d’achat est donc plus coûteux à l’achat mais ne comporte aucun des
frais additionnels énoncés précédemment dans le cadre de l’acquisition d’un bien ancien.

Pourquoi investir dans l’immobilier ?

Vous souhaitez préparer votre retraite et transmettre un patrimoine à vos proches ? Vous
recherchez les placements les plus sûrs et les plus rentables ? L’investissement locatif est une
solution tout à fait adaptée à votre projet car les problèmes liés à la conjoncture actuelle
impactent de manière moins marquée l’immobilier que d’autres secteurs d’activités.
Les feux sont au vert pour l’investissement immobilier (foncez, ne vous priver pas !).

La loi PINEL anciennement appelé Scellier ou Duflot a pour volonté de relancer la construction
de logements neufs en France. En effet, elle permet d’optimiser voire même d’augmenter le
nombre de logements disponibles et de rendre accessible au plus grand nombre un logement.
Il s’agit d’un des nombreux investissements en immobilier qui permet de déduire directement sur
l’imposition et non de réduire l’assiette taxable. Ce dispositif offre donc une réduction d’impôt lors
de l’achat d’un bien immobilier neuf sous réserve qu’il soit mis en location pendant une durée
minimum de six ans. Les critères d’éligibilité sont les suivants : être encadré par la norme RT
2012, respecter le plafond locatif de loyer, l’investissement doit être réalisé sur plan en VEFA.

Ces divers critères permettent d’acquérir dans l’immobilier neuf des biens et ainsi, de déduire 2%
de leur valeur par an sur la somme des impôts que vous payez. A savoir que le montant de
l’investissement sur une année est plafonné à 300 000€ (deux investissements maximums par
an). En achetant un appartement de 300 000€ vous réduirez de 6 000€ vos impôts par an (plutôt
intéressant, non ?).

En bref, pour réussir son investissement en immobilier :
• Etudier votre projet : Quels sont vos besoins ? Quelles sont vos capacités d’investissement ?
• Posez-vous la question suivante : Souhaitez-vous acquérir un bien neuf ou ancien ? Pesez le
pour et le contre de chaque type de bien en fonction de votre projet
• Analyser et mesurer la rentabilité de votre investissement : Comment l’achat d’un bien peut-il
vous permettre de déduire de vos impôts par an ? Est-ce suffisamment intéressant ?

Notre astuce d’expert

Lorsque vous réalisez un achat d’immobilier neuf, sachez que dans les nouvelles résidences les
frais de copropriété ne sont pas élevés. D’autant plus que ces derniers sont récupérables à
hauteur de 85% sur le locataire. Une petite astuce supplémentaire vous permettant d’économiser
un petit pécule à la fin de l’année.

TOLMAR

Jean-Yves TOLLET

Laisser un commentaire

En poursuivant votre navigation, sans changer les paramètres de votre navigateur, vous acceptez l'utilisation de cookies pour garantir une bonne expérience sur notre site.