fbpx

L’AFID, l’Association Francophone des Infirmiers du Diabète est une association créée par et pour les infirmiers. Logo afid

L’AFID, l’Association Francophone des Infirmiers du Diabète est une association créée par et pour les infirmiers, dans un premier temps.
Elle est la suite logique du diplôme Universitaire « prise en charge du diabète par l’infirmier », les nouveaux diplômés ayant éprouvé un besoin de continuité de formation et d’échange entre confrères et consœurs mais aussi avec les autres acteurs de santé ayant un impact sur la maladie diabétique.
Le rôle de cette association est donc, outre ce partage interprofessionnel, la formation en interne par le biais du Diplôme Universitaire et en externe par la création de formations dispensées par des formateurs issus de la filière DU auprès des professionnels de santé avant tout infirmiers, mais aussi sages-femmes, aides-soignants…
Plus récemment, l’AFID de par son groupe Facebook s’est plus largement et logiquement ouverte aux patients francophones et leur dédie même un groupe spécifique (AFIDiab) et une émission :
« la Diab2tv » en direct, dans laquelle une équipe pluridisciplinaire organisée par binômes ou trinôme traitera de tout ce qui a trait au diabète. Les patients seront même informés des nouveautés en matière de traitements ou des nécessaires prise en considération de certains suivis grâce aux flashs de la Diab2tv.
Ce sont de courtes émissions mettant le focus sur un traitement ou sur des articles ayant attiré l’attention de l’équipe.
La portée de cette association est déjà internationale et son groupe Facebook dépasse le millier de membres, soignants et patients mélangés.
Tout cela, grâce à l’engagement et à la volonté de ses adhérents et pour l’instant sans aucun soutien financier.
L’AFID est aussi présente sur LinkedIn, Instagram et sur le web (AFID-diabète.com). Elle n’en est pas moins active sur le terrain avec notamment des événements de santé publique tels que le dépistage du diabète dans les officines pharmaceutiques au cours de l’opération « IDE /pharmacien » ayant lieu les 14 et 19 septembre 2020. Ces actions auront aussi pour but de mener à bien un effort de recherche grâce aux éléments collectés sur le terrain.
Enfin, le DU, pensé et développé par le professeur Bogdan CATARGY chef de service endocrinologie du CHU St André et Jean CHIRIO Médecin généraliste et consultant en santé, formateurs et actuel président de l’association, se découpe en 5 modules : 3 en webinars, 2 en présentiel à Bordeaux.
Ce procédé de formation est certes issu d’une adaptation à la pandémie covid mais également dans l’air du temps afin de répondre à une volonté de dispenser des cours à des professionnels même éloignés (DOM TOM, AFRIQUE…) de la faculté de Bordeaux.
Nous pouvons raisonnablement nous poser la question de la plus-value apportée par ce DU, lorsqu’effectivement on exerce depuis longtemps et que l’on croise donc bon nombre de patients diabétiques. L’infirmier est le seul professionnel de santé qui est au chevet du patient de manière quotidienne ou pluriquotidienne. Il connaît mieux que tout autre son patient et est généralement le premier à constater ses troubles…Il apparaît donc comme évident de le former de manière plus poussée dans ce domaine afin qu’il ait toutes les armes et les bagages théoriques afin d’aider son patient dans les complications et de dépister de manière précoces les complications voire même de parvenir à les éviter.
Par un meilleur suivi, et parce qu’il devient autonome dans son analyse, il pourra même éviter une évolution péjorative. Lorsque l’on sait que le diabète représente à lui seul près de 20% des affections de longue durée, le bénéfice en termes de santé publique pourrait être important.
En fait, la plus-value est très conséquente, car non content d’augmenter l’efficience des infirmiers sur le terrain, elle accroît leur leadership pluri-professionnel et peut permettre de meilleures prises en charge médicale, car les connaissances apportées par ce Diplôme Universitaire sont à la croisée de celle d’un médecin traitant et d’un diabétologue.
A terme, il y aurait même une volonté tant de la part des enseignants que des diplômés de valoriser cette formation par un nouveau statut : celui d’infirmier de pratique spécifique (IPS). L’infirmier, alors expert en diabétologie pourrait intervenir en consultation de première ligne afin de conseiller ses pair(e)s, dans leur prise en charge quotidienne de patients diabétiques, favoriser le suivi de ce dernier, répondre aux problématiques diverses rencontrées en faisant le pont avec le corps médical et même les structures hospitalières.
Sans « spoiler » son contenu, les thèmes abordés par ce DU sont notamment : l’histoire du diabète, la physiologie du diabète, pharmacologie : les traitements, les complications, les nouvelles technologies, la nutrition, sport et activité physique du diabétique, les pathologies cardiaques, le diabète gestationnel et pré-gestationnel, l’éducation thérapeutique du patient …
Tous ces thèmes, sont abordés de manière précise par des intervenants de qualité, évidemment spécialistes de la matière qu’ils enseignent. Leur contenu est très loin de ce qu’un infirmier DE peut acquérir au cours de sa formation initiale.

En Mars 2021, va se dérouler sur BORDEAUX le premier congrès de l’AFID : vous pouvez vous inscrire sur le site AFID-diabète.com, vous pouvez également adhérer ou faire des dons à l’AFID par ce même lien.
Pour tout renseignement complémentaire concernant le DU ou l’association n’hésitez pas à contacter l’AFID grâce au lien ci-dessous :
Nabila LAIFA
Assistante Médico-Administrative
Service d’Endocrinologie-Diabétologie
Hôpital Saint-André
CHU de Bordeaux,1rue jean
contact@afid-diabete.com

Céline HORTE et Jean CHIRIO lors du premier flashdiab2tv
L’émission réservée aux patients.

Isabelle TURLAY-NICOT, Nicolas FAUR et Céline HORTE, tous trois infirmiers spécialistes du diabète lors de la première émission de la diad2tv portant sur « diabète et vaccination »

Opération pharmacien /IDE
Organisée par Imane HONG -MINH et Anne laure AUTHIER LIRAUD, responsables de l’opération, un vrai succès.

Jacques HORTE
Infirmier libéral,
Infirmier clinicien,
Infirmier praticien en consultation,
Attesté en Éducation Thérapeutique du Patient.
DU « prise en charge du diabète par l’infirmier
Infirmier intégré au projet ÉQUILIBRES art 51.
Protocole de fragilité, step 1 et 2.

Laisser un commentaire

En poursuivant votre navigation, sans changer les paramètres de votre navigateur, vous acceptez l'utilisation de cookies pour garantir une bonne expérience sur notre site.